Atelier Aïno © 2022

Réhabilitation d'un immeuble trois-fenêtres marseillais

atelier aino trois fenetres marseillais
atelier aino trois fenetres marseillais
atelier aino trois fenetres marseillais2
atelier aino trois fenetres marseillais4
atelier aino trois fenetres marseillais5
atelier aino trois fenetres marseillais6
atelier aino trois fenetres marseillais7
atelier aino trois fenetres marseillais8
atelier aino trois fenetres marseillais9
atelier aino trois fenetres marseillais10
atelier aino trois fenetres marseillais11
atelier aino trois fenetres marseillais12
atelier aino trois fenetres marseillais13
  • Réhabilitation d'un immeuble du centre-ville en 5 logements locatifs sociaux
  • 3F Sud
  • Marseille (13)
  • 330 m2 SDP
  • 580 000 € HT
  • Atelier Aino mandataire, Eliaris, AEC, Wak
  • APD en cours 2022

Le projet porte sur un bâtiment de type «trois fenêtres» typique du patrimoine architectural marseillais. Très représenté dans le centre-ville et les faubourgs, il a été adopté par l’ensemble des classes sociales, de la fin du XVIIe siècle aux premières décennies du XXe siècle.

L’immeuble, à la belle façade en pierre de taille, est situé à proximité de la gare de la Blancarde. Il était composé de 7 logements et a fait l’objet de plusieurs actions dans le cadre de mesures de prévention. Fin 2018, un arrêté de péril imminent a été ordonné suite à des désordres structurels, puis des travaux de mise en sécurité et de confortement provisoire de la cage d’escalier ont été réalisés en janvier 2019.

Les façades principales sont orientées Est et Ouest. La façade sur cour a fait l’objet d’une extension (redent central appelé «excroissance» dans nos documents), sans doute pour optimiser la surface de plancher exploitable, au détriment de l’éclairement intérieur nécessaire au confort des habitants.

Le projet consiste en la réhabilitation et la simplification de ce bâtiment afin :

  • de retrouver ses qualités architecturales initiales,

  • de favoriser les principes bioclimatiques,

  • de proposer des logements confortables

Le bâtiment sera occupé par 5 logements, qui seront rendus traversants pour leur majorité. Des jours de souffrance en façade sud permettront d’éclairer dans la profondeur les logements. Les murs périphériques seront isolés en isolation thermique par l’intérieur avec des panneaux en paille de riz de Camargue.

L’excroissance en façade ouest sera démolie afin de retrouver l’éclairement naturel des pièces intérieures à chaque étage. Des persiennes en bois avantageant la ventilation naturelle et la protection solaire en été seront installées sur l’ensemble des ouvertures.

Le diagnostic structurel du bâtiment a révélé des planchers avec une capacité portante insuffisante. Avec notre partenaire Eliaris, nous étudions une solution de plancher connecté qui permet la conservation des poutres bois.

La cour sera constituée de deux niveaux : une terrasse privative de plain-pied avec l’appartement du RDC et une terrasse haute plantée, commune à tous les habitants. La partie basse sera protégée par une pergola créée par la poutraison métallique de l’excroissance, conservée lors de la démolition. Végétalisée, cette pergola permettra d’améliorer le confort d’été et de limiter les surchauffes en ouest tout en conservant les apports solaires d’hiver (végétation caduque). Le projet prévoit la désimperméabilisation de la terrasse surélevée pour la transformer en jardin/îlot de fraicheur .