Atelier Aïno © 2022

La Francis-André

atelieraino lafrancisandre 1
atelieraino lafrancisandre 1
atelieraino lafrancisandre 2
atelieraino lafrancisandre 3
atelieraino lafrancisandre 4
atelieraino lafrancisandre 5
atelieraino lafrancisandre 6
atelieraino lafrancisandre 7
atelieraino lafrancisandre 8
atelieraino lafrancisandre 9
atelieraino lafrancisandre 10
atelieraino lafrancisandre 11
atelieraino lafrancisandre 12
atelieraino lafrancisandre 13
atelieraino lafrancisandre 14
atelieraino lafrancisandre 15
atelieraino lafrancisandre 16
atelieraino lafrancisandre 17
atelieraino lafrancisandre 18
atelieraino lafrancisandre 19
atelieraino lafrancisandre 20
  • Privée
  • La Turbie (06)
  • 60m² SDP
  • 100 000 € HT
  • Livré, 2017

Cabanon de villégiature d’une modiste autoconstruit par son mari maçon dans les années 30, la maison est baptisée du nom de ses deux fils « La Francis-André ». Située en zone de covisibilité avec un monument historique, l’autorisation administrative est soumise à l’ABF. Le choix est pris de réhabiliter en conservant le caractère patrimonial tandis que de gros postes de dépenses sont à prévoir dans une enveloppe financière contrainte (couverture, isolation, étanchéité, soutènement et assainissement). L’emploi de techniques traditionnelles locales est privilégié, tout en cherchant une performance adaptée aux usages contemporains. A l’intérieur les volumes sont ouverts pour gagner de la surface en conservant au maximum les éléments existants et notamment les sols. La terrasse extérieure face à la mer est valorisée grâce à un revêtement en béton décoratif reprenant les motifs du sol intérieur : les nouveaux matériaux racontent l’histoire du lieu. La dalle est réalisée à partir de granulats recyclés issus du site (anciennes tuiles de la toiture).

Pour résoudre l’équation financière tout en conservant l’aspect patrimonial, la maîtrise d’ouvrage est impliquée par un chantier participatif. Cela s’avère propice à la diffusion d’un savoir-faire traditionnel local et permet en outre de sensibiliser à l’entretien du mur pour garantir sa pérennité.

Un projet soutenu par la Fondation du Patrimoine.

Crédits photos : Edith Andreotta